6 de octubre de 2006

Un poco de música

Les dejo tres canciones que tengo en la cabeza estos días....

Photobucket - Video and Image HostingPrimero Crystal Ball de Keane ("Under the iron sea" track 8). La vi la primera vez en MTV, en la entrega de los premios MTV de este año.


Who is the man I see
Where I'm supposed to be?
I lost my heart, I buried it too deep
Under the iron sea


Oh, crystal ball, crystal ball
Save us all, tell me life is beautiful
Mirror, mirror on the wall

Lines ever more unclear
I'm not sure I'm even here
The more I look the more I think that I'm
Starting to disappear

Oh, crystal ball, crystal ball
Save us all, tell me life is beautiful
Mirror, mirror on the wall
Oh, crystal ball, hear my song
I'm fading out, everything I know is wrong
So put me where I belong


I don't know where I am
And I don't really care
I look myself in the eye
There's no one there
I fall upon the earth
I call upon the air
But all I get is the same old vacant stare

Oh, crystal ball, crystal ball
Save us all, tell me life is beautiful
Mirror, mirror on the wall
Oh, crystal ball, hear my song
I'm fading out, everything I know is wrong
So put me where I belong

Photobucket - Video and Image HostingLa segunda es un clásico clásico de la música celta, se trata de Give me your hand. ¡Cuantos recuerdos! La escuché una vuelta en Druid-in con una pinta de guiness en mano esperando que la espuma se tranquilice. Eran buenas epocas, cuando todavía no estaba todo el hype de Catalinas en los pocos bares irlandeses de la calle Reconquista.


Photobucket - Video and Image HostingY para tercio "Elle ne me voit meme pas" cantada por Julio Iglesias. Es una canción de Roberto Alcazar y Michel Jourdan, pero no se más acerca del interprete original porque no creo que haya sido elgran Julio (en su españolado francés) el primero en cantarla.

Elle ne me voit même pas
Lorsque je passe
Et c’est toujours comme ça
Elle me voit pas.

Pourquoi faut-il si fort
Que je m’attache?
Elle fait toujours comme si
J’existais pas.

Elle ne me voit même pas
Mon cœur se glace
Comme si, en plein soleil,
J’avais pris froid.

Elle est seule face à moi,
A la terrasse
J’attends toujours qu’elle fasse
Le premier pas.

Je rêve
D’un amour qui n’existe pas
Je rêve
D’une impossible fièvre

Je l’enferme
Dans ma tête, pas dans mes bras
Sa jeunesse
Ne voudrait jamais de moi.

Je l’aime
Comme on n’aime qu’une fois
Je l’aime
Je m’accroche à ce rêve.

Plus je l’aime
Plus je sais très bien déjà
Que pour elle
Je ferais n’importe quoi.

Elle ne me voit même pas
Quoi que je fasse
Elle n’a jamais levé
Les yeux sur moi.

Je suis fou d’elle, je crois
Rien ne l’efface
Et je ferais pour Elle
N’importe quoi…

Je rêve
D’un amour qui n’existe pas
Je rêve
D’une impossible fièvre.

Je l’enferme
Dans ma tête, pas dans mes bras
Et pour elle
Je ferais n’importe quoi.

La guerre
Je ferais même la guerre pour elle
La guerre
Pour toujours la défendre.

Sans me rendre
Sans jamais baisser les bras
Pour une femme
Qui ne me voit même pas.

Je l’aime
Comme on n’aime dans la vie qu’une fois
Je l’aime
Je m’accroche à ce rêve.

Plus je l’aime
Plus je sais très bien déjà
Que pour elle
Je ferais n’importe quoi.

Prueben y me cuentan....

3 comentarios:

  1. Buena elección, las dos son descubrimientos, se trata de un clásico a todas luces.

    ResponderEliminar
  2. Tambien voy por la 2. Ah, los buenos tiempos de The Druid In (o Inn como se llamaba originalmente)!

    ResponderEliminar

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...